Dans cette finale masculine, l’outsider hollandais n’a rien pu faire pour contrer l’ogre danois. Pas une seule fois inquiétés sur le terrain, les joueurs du Danemark s’imposent facilement 3/0 au terme d’une compétition où ils ont dominé tous les débats. N’ayant pas perdu un seul set de la semaine, le Danemark confirme – si ce n’était pas déjà fait – son rang de champion ultime, cherchant encore un adversaire à sa hauteur sur le continent européen.

Viktor AXELSEN impérial !

Le premier match de la rencontre, sans surprise, voit le n°1 danois Viktor AXELSEN faire face à Mark CALJOUW. Le Danois est actuellement 3ème au ranking mondial derrière le Japonais Kento MOMOTA et le joueur de Taïpeï CHOU Tien Chen. CALJOUW est lui 32ème. Un écart de classement assez important à un tel niveau.

Donné largement favori, le géant danois n’a pas tremblé. Le premier set a été à sens unique avec un AXELSEN impérial face à un CALJOUW sans repères. Le Danois l’emporte largement 21/6. Le deuxième set, plus accroché, a proposé davantage de répondant côté hollandais. Mais la marche pour l’emporter face à un joueur du top 3 mondial était trop haute. C’est bel et bien le joueur danois qui s’impose 21/6 21/16 offrant ainsi son premier point au Danemark.

Pas de soucis pour ASTRUP/RASMUSSEN.

Deuxième match de la rencontre et premier double homme, c’est au tour des Danois Kim ASTRUP et Anders Skaarup RASMUSSEN et des Hollandais Jelle MAAS et Robin TABELING d’entrer sur le court. Les Danois sont actuellement à la 14ème place du classement mondial, tandis que leurs adversaires sont à la 36ème.

Dans le premier set les Danois ont rapidement pris de l’avance au score, sans pour autant parvenir à réellement distancer leurs adversaires hollandais dans la première partie de set. Mais à la reprise après la pause, la paire hollandaise a voulu accélérer le jeu. Une bien mauvaise idée ! Ils ont commis plusieurs fautes et ont surtout donné aux Danois les occasions de pouvoir contre-attaquer, prenant ainsi le large au score. La paire danoise s’adjuge ce premier set 21/13. Lancés et en pleine confiance, rien ne pouvait contrer les Danois qui ne laissent aucune chance à leurs adversaires dans le deuxième set. Ils s’imposent 21/13 21/11 au bout d’une petite demi-heure de jeu.

Le Danemark mène donc par 2 à 0 dans cette rencontre. Plus qu’un point et ce sera l’or.

 

Anders ANTONSEN surclasse son adversaire et offre l’or au Danemark.

Pour le troisième et dernier match de cette finale, Anders Antonsen, 6ème au ranking mondial, n’a pas traîné face à Joran KWEEKEL, classé seulement 142ème. Le match, déséquilibré sur le papier comme sur le terrain, n’a fonctionné que dans un seul sens : celui du Danois.

Plus précis, plus incisif, plus réactif et plus explosif, le jeune ANTONSEN n’a eu aucun mal à emporter le premier set (21/11) face à un KWEEKEL d’un tout autre niveau. Loin de mal jouer, le Hollandais ne peut tout simplement rien faire et finit soit par commettre une faute, soit par subir une attaque décisive de son adversaire. Un fossé sépare les deux joueurs et le public le voit bien. Tout l’Arena Stadium sait déjà que le Danemark va être – une nouvelle fois – champion. Même les joueurs hollandais restent les spectateurs muets d’un sacre inévitable. ANTONSEN s’impose donc 21/11 21/14, offrant ainsi un énième sacre au Danemark.

 

Le Danemark qui, en plus d’être l’éternel champion, reste la seule équipe à ne pas avoir perdu un seul set de la compétition, preuve de leur supériorité et de leur hégémonie sur le badminton européen. Les Hollandais peuvent tout de même être fiers de leur parcours. Pour leur première médaille européenne, c’est l’argent qu’ils ramènent !

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto