Dans une rencontre où le Danemark partait largement favori, les Françaises ont su faire douter l’ogre danois. QI Xuefei a, dès le début de la rencontre, apporté son seul point à l’équipe de France. Marie BATOMENE, Delphine DELRUE et Anne TRAN ne sont, elles, pas passées loin d’un exploit. En revanche Vimala HERIAU et Margot LAMBERT ont dû reconnaître la supériorité de leurs homologues danoises. La France s’est inclinée 1/3 et montera donc sur la troisième marche du podium. La première médaille française d'une équipe féminine sera donc en bronze.

QI Xuefei n’a pas douté

Les jours se suivent et se ressemblent. Pour la cinquième fois consécutive, QI Xuefei ouvre le bal. Face à elle, Julie Dawall JAKOBSEN. Un match incertain car moins de dix places séparent les deux joueuses au ranking mondial – 39ème pour la Française contre 48ème pour la Danoise. Les deux joueuses se sont déjà affrontées à plusieurs reprises. Pour le moment c’est QI Xuefei qui mène par 4 victoires contre 2 seulement pour la Danoise.

Le début de match fut compliqué pour la championne de France. Très compliqué. Pas assez de puissance dans la frappe, les jambes lourdes, pas de réussite au filet. Menée 2/11 à la pause, le retard était trop important pour pouvoir être rattrapé. La Française s’incline sèchement 12/21 dans ce premier set.

Plus agressive et plus réactive dans le 2ème set, elle parvient enfin à faire jeu égal avec son adversaire. Deuxième set acquis pour la Française (21/16). Ouf ! Soulagée, et ayant enfin retrouvé son rythme, la Française a ensuite déroulé. La Danoise, plus fébrile, a enchaîné les fautes directes offrant ainsi la victoire à la France. QI Xuefei s’impose 12/21 21/16 21/8.

« Au premier set elle a joué plus vite que moi, et du coup je devais toujours subir. Ça ne s’est pas bien passé mais dans le deuxième set j’ai réussi à bouger plus vite et à être plus patiente, à attaquer aux bons moments. […] Je n’ai jamais douté car si je doute, j’ai déjà perdu.»

Anne TRAN et Delphine ne sont pas passées loin

Anne TRAN et Delphine DELRUE ont pris le relai de leur coéquipière pour le premier double de cette rencontre. Pour leur troisième association dans la compétition, elles sont opposées à Alexandra BøJE et Mette POULSEN. La paire danoise est à la 38ème place du classement mondial.

Les Danoises, plus agressives et plus percutantes que les Françaises, ont remporté le premier set 21/17. Mais le niveau de jeu est équivalent de chaque côté. Moins précise en défense lors du deuxième set, les Bleues doivent courir derrière le score lors du deuxième set. Elles parviennent à égaliser dans le money-time mais la réussite est du côté danois sur ce match. Nos Françaises doivent finalement s’incliner 17/21 20/22.

Anne TRAN : « On a encore toutes les deux des périodes de moins bien, chacune à notre tour, parce qu’on n’a pas encore l’habitude de jouer ensemble. Des fois on fait des fautes un peu stupides. Une fois c’est l’une, une fois c’est l’autre et du coup ça aide quand même les adversaires à être en avance sur nous. »

1 point partout dans la rencontre, rien n’est encore fait !

Quel dommage pour Marie BATOMENE !

Troisième à rentrer sur le court, Marie BATOMENE fait face à Line CHRISTOPHERSEN, une joueuse qu’elle a déjà affrontée une fois et contre qui elle avait dû s’incliner. La Danoise, mieux classée (55ème alors que la Française est 92ème), a donc l’avantage psychologique.

Très vite menée au score, Marie doit laisser le premier set au Danemark. Elle s’incline 15/21 face à une joueuse danoise en forme et au jeu plus propre. En revanche la situation s’inverse dans le deuxième set. Très lucide sur les lignes, la Française domine les échanges et parvient à construire chaque point, concrétisant la moindre erreur adverse. Elle remporte aisément ce deuxième set 21/15.

Mais dans le set décisif, la vapeur se renverse. C’est Marie qui cette fois-ci se montre fébrile, commettant beaucoup de fautes directes et ne parvenant pas à conclure les occasions à sa portée. La Danoise prend rapidement une large avance (11/4 à la pause). Une avance que la Française ne parviendra pas à rattraper. Le Danemark s’impose donc 21/15  15/21  21/14. France : 1 / Danemark : 2.

« Je suis déçue, très déçue du troisième set surtout où j’ai fait beaucoup de fautes. Mais honnêtement j’ai tout donné, je me suis surpassée. Mais j’ai manqué de concentration, j’ai été un peu dispersée dans le troisième set. »

Le Danemark trop fort pour Vimala HERIAU et Margot LAMBERT

Quelle pression sur les jeunes épaules de Vimala HERIAU et Margot LAMBERT ! La victoire est impérative si la France veut pouvoir rester en course pour la finale. Une défaite signifierait au contraire la fin du parcours des Bleues dans cette compétition. Opposées à Maiken FRUERGAARD et Amalie MAGELUND, les Françaises ont toutes leurs chances. En effet les Danoises ne sont pas habituées à jouer ensemble. Une compo surprenante de la part du Danemark !

Mais malgré cette compo inattendue, le Danemark reste bien supérieur à nos deux jeunes Françaises. Margot et Vimala, encore trop inexpérimentées à un tel niveau de jeu, ne peuvent que subir les attaques incessantes et surtout beaucoup plus percutantes, des Danoises. C’est une défaite logique : 14/21 11/21.

Vimala HERIAU : « On est très déçues, on a bien commencé mais elles ont changé quelques trucs dans leur tactique et ça nous a complétement perdues. On a pas du tout bien joué après ! Je pense que c’est là qu’on doit progresser et où elles ont été meilleures que nous. […] On n’était pas du tout favorites et on partait en outsiders. On s’est faites agressées et on n’a pas su changer le jeu pour éviter cela.

Margot LAMBERT : « On savait très bien qu’elles aiment mettre de la vitesse et avancer. C’est ce qu’elles ont fait. Mais même en sachant cela, c’était quand même dur de trouver la longueur qu’il fallait dans les défenses. A un moment on finissait toujours par être un peu court parce qu’elles sont assez puissantes. Elles ont très bien joué. Ce sont de très bonnes joueuses qui nous ont complètement déstabilisées. »

La France s’incline donc 1/3 pour leur première demi-finale dans cette compétition face à une équipe danoise, diminuée certes, mais toujours supérieure. Les Danoises ont cependant douté à plusieurs reprises, tant les matchs ont été accrochés. Preuve que cette équipe du Danemark n’est pas invincible.

L’objectif des Françaises est cependant rempli : une première médaille de bronze historique. Nul doute que les Bleues voudront l’argent ou l’or la prochaine fois ! Comme le dit Margot LAMBERT : « Objectif rempli. Première médaille pour l’équipe féminine. Après on en veut toujours plus forcément ! »

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto