Nouvelle médaille pour l’équipe de France masculine, pour la troisième fois consécutive, dans ces championnats d’Europe par équipes. Grâce à Brice LEVERDEZ, Julien MAIO et aux frères POPOV, la France s’impose 3/0 face à l’Ukraine. Maintenant que le podium est assuré, les Bleus vont avoir à cœur d’aller décrocher une finale chez eux, en France, devant leur public.

Brice LEVERDEZ : « Il m’a fait beaucoup courir ! »

Brice LEVERDEZ, comme la veille, a entamé les hostilités face à Artem POCHTAROV. Un match largement à la portée du n°1 français sur le papier mais qui s’est avéré plus difficile que prévu. Le premier set, très disputé, a tourné en faveur du Français dans les derniers instants. De 17/17, LEVERDEZ passe à 21/17. Le deuxième set sera encore plus accroché. Le Français court beaucoup et dépense une énergie folle défensivement. Il s’octroie deux volants de match à 20/18 mais se fait rattraper. Il doit attendre jusqu’à 23/21 pour finalement remporter ce premier match et donner le premier point à l’équipe de France.

"Il a très bien joué. Moi j’ai fait beaucoup d’erreurs de timing aujourd’hui. Il m’a fait beaucoup courir. […] Je m’en sors bien, je suis content d’être solide dans les moments importants et c’est ce qu’il fallait pour rapporter le premier point. Le premier point est toujours très important dans une rencontre par équipe parce que ça met tout de suite l’équipe dans de bonnes conditions et ça permet aussi de soulager un peu la pression sur l’épaule des camarades. C’était génial l’ambiance dans le stade."

Copie parfaite pour Toma Junior POPOV.

Deuxième joueur de simple à entrer sur le court, Toma Junior POPOV (64ème mondial) a eu à se défaire de l’Ukrainien Danylo BOSNIUK (181ème). Chose facile en deux sets : 21/12 21/16. Dans un match maîtrisé de bout en bout, le Français n’a pas tremblé, pas une seule fois inquiété par son adversaire. La France mène donc 2/0 dans cette rencontre. Plus qu’un petit point et c’est les portes des demi-finales qui s’ouvrent aux Bleus, ainsi que la médaille européenne.

Julien MAIO et Christo POPOV, la victoire au bout du suspens !

Pour le premier double de la rencontre, c’est une paire inédite qui est alignée côté français. Julien MAIO, habituellement associé à Eloi ADAM (blessé au dos le matin même à l’entraînement), fait cette fois-ci équipe avec Christo POPOV dans un match à l’enjeu crucial : apporter le troisième point et la victoire à l’équipe de France. Les deux joueurs étaient opposés à Valeriy ATRASHCHENKOV et Gennadiy NATAROV.

Pas encore habitués à jouer ensemble, les deux joueurs français ont eu du mal à dominer le premier set. Heureusement pour eux, leurs adversaires ukrainiens ont craqué dans le money-time, commettant deux fautes directes. Ce sont donc les Français qui s’imposent dans la première manche : 21/18. Mais ils doivent en revanche s’incliner dans le deuxième set, après deux fautes directes de service (17/21).

Au troisième set, le public a pu assister à une jolie scène de fair-play. L’arbitre, n’ayant pas vu une faute d’un joueur ukrainien (volant frappé deux fois dans la raquette), a laissé le point à l’Ukraine, sous les cris scandalisés de Christo et Julien. L’Ukrainien, très sportif, a rendu le point aux Français en servant volontairement dans le filet au point suivant. Un beau geste.

Au terme d’un match stressant mais prenant, les Français parviennent enfin à concrétiser et à s’imposer : 21/18  17/21  22/20.

Christo POPOV : « On a été meilleurs dans le money-time. On a eu un petit coup de mou dans le deuxième. Mais dans le troisième set, c’était plutôt 50-50. Pas mal de fautes de notre part, c’est vrai qu’on n’a pas très bien joué, surtout sur les services et les retours. »

Julien MAIO : « Il faut aussi réussir à gagner quand on est dans un jour sans, et je pense qu’on a réussi à le faire tous les deux. Se battre sur la fin, c’est, je pense, ce qui nous a permis de gagner ce match et de ramener ce troisième point pour la France. […] Tous les Français, on est prêts pour jouer une demi-finale et tout donner ! Venir jouer une finale à la maison, ça n’arrive pas souvent, donc on va tout faire pour y arriver. »

Et un, et deux, et trois zéro ! Et voilà la France, à nouveau, en demi-finale de ces championnats par équipe. Cette victoire les qualifie automatiquement pour la Thomas Cup qui aura lieu en Mai à Aarhus au Danemark.

Mais pour l’instant, les Français sont focalisés sur la demi-finale qui les attend. Ce sera à partir de 16h, demain, face aux Pays-Bas, tombeurs de l’Angleterre aujourd’hui.

 

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto