Les Bleus ont assumé leur statut de tête de série 3. Pour la troisième fois consécutive, les joueurs français se sont imposés 5/0 face à une équipe Belge tenace. Comme prévu, on les retrouvera demain en quarts face aux Ukrainiens.

Brice LEVERDEZ entre en jeu.

Pour ses débuts dans la compétition, le n°1 français Brice LEVERDEZ a eu à se confronter à Maxime MOREELS. Le joueur belge, flirtant avec le top 100 mondial, était largement à la portée du Français. Mais Brice n’ayant pas encore eu l’occasion de jouer dans la salle, il a d’abord fallu qu’il prenne ses marques. Le premier set, très accroché, devra attendre le money-time pour voir le Français s’imposer. Il saura prendre les quelques points essentiels au gain de ce premier set. 21/18 pour Brice. Dans le deuxième set, difficile encore pour le Français de mener largement. 11/10 seulement en faveur de LEVERDEZ à la pause. Le Belge, n’ayant rien à perdre, a commencé à forcer son jeu et à commettre beaucoup plus de fautes directes. Comptant sur son expérience, Brice a alors passé la vitesse supérieure, laissant son adversaire sur place (20/11). Il remporte finalement son match : 21/18  21/13, permettant à la France de mener 1/0 dans cette rencontre.

Christo POPOV, pas si facile que prévu.

Aligné pour la deuxième fois de la compétition, Christo POPOV a pris la suite de Brice dans cette rencontre. Le Belge Elias BRACKE lui a donné du fil à retorde. Mais le recent vice-champion du monde finit pour s'imposer 21/18 21/18. La France n'est plus qu'à une victoire des quarts.  France : 2 / Belgique : 0.

Mission accomplie pour Arnaud Merkle !

Tous les Bleus comptent désormais sur Arnaud MERKLE pour apporter ce fameux 3ème point. Très en forme depuis le début de la semaine, le joueur de Mulhouse n’a pas failli à sa mission. En quelques minutes, il expédie son match face à Julien CARRAGGI : 21/8  21/12.

Fier d’apporter le point de la victoire, Arnaud est déjà focalisé sur le quart de finale de demain :

« Ça fait deux fois que je donne le troisième point donc forcément c’est top. Maintenant on va se préparer pour demain. On est tous très solides, très en forme, et il y a très bon esprit. Honnêtement on a une équipe très forte, avec les anciens qui nous apportent le calme et l’expérience. On est tous ultra-motivés, on a envie vraiment d’aller au bout ! ».

Les doubles messieurs ne tremblent pas.

Place aux doubles messieurs maintenant. C’est d’abord Thom GICQUEL et Ronan LABAR qui ont ouvert les hostilités face à Freek GOLINSKI et Floris OLEFFE, une paire jamais alignée en compétition internationale. Du pain béni pour les Français !

Menant 6/0 dès l’entame du match, les Bleus ont maîtrisé leur sujet. Toujours en tête au score, dominant dans les échanges, plus incisifs dans les attaques, le premier set ne pouvait pas leur échapper. 21/13.

Longtemps en tête dans le deuxième set, ils se sont un peu relâchés sur la fin, concédant plusieurs points consécutifs aux Belges. Rien de bien méchant puisqu’ils remportent tout de même le match sans jamais avoir été rattrapés par leurs adversaires. Score final : 21/13  21/16.

Ronan LABAR : « On a mis pas mal d’agressivité dans l’entame du 2ème set, ce qui nous a permis d’avoir une avance assez confortable. Mais on a un petit peu perdu le fil en se disant que c’était presque gagné et ils en ont profité pour remonter un peu. »

Thom GICQUEL : « Demain il faudra être sérieux quoi qu’il arrive et peu importe nos adversaires. On est confiants ! On est très costauds et on a les moyens d’aller chercher l’or. La dernière fois on a fait trois sets contre les n°1 danois donc je pense que c’est possible. »

Le deuxième double n’aura aucun mal à apporter un cinquième point à l’équipe de France. Julien MAIO et Eloi ADAM ont maîtrisé leur match du début à la fin, sans forcer, face à Rowan SCHEURKOGEL et Jona VAN NIEUWKERKE. Un score net et sans appel : 21/12  21/10.

Pas un match de perdu pour l’équipe de France dans cette phase de groupe. Les Bleus joueront donc pour une nouvelle médaille demain à 15h. Face à eux l’Ukraine, la surprise de ces quarts de finale. Un adversaire qu’ils connaissent bien. Les Français les avaient rencontrés au même stade de la compétition en 2016. C’était l’année où les Bleus avaient terminé avec la médaille d’argent.

Le détail des scores ICI

Les quarts de finale ICI

 

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto